Ambassadeur de la TransMaurienne Vanoise et week-end de cohésion LVO

Week-end ambassadeurs - Photo de groupe
Week-end ambassadeurs - Photo de groupe
Partagez cet article :  
     , ou abonnez-vous sur les réseaux sociaux :  

Place à une nouvelle aventure pour cette saison 2018 puisque j’ai été retenu comme ambassadeur pour la TransMaurienne Vanoise. Un objectif : faire découvrir l’épreuve au plus grand nombre !

 

La TransMaurienne Vanoise et mon rôle d’ambassadeur

TransMaurienne Vanoise - Village départ

TransMaurienne Vanoise – Village départ

En janvier dernier, l’organisateur LVO a posté un message sur les réseaux sociaux pour recruter ses ambassadeurs 2018 en vue de promouvoir deux de ses courses : la Lozérienne VTT et la TransMaurienne Vanoise. Grâce à votre soutient sur Facebook et à la fréquentation du blog ma candidature a été retenue : merci à vous d’y avoir largement contribué ! 😉

Concrètement le rôle d’ambassadeur consiste à parler de la course sur les évènements auxquels on participe, répondre aux questions, faire remonter l’avis des personnes y ayant déjà participé, partager notre expérience des éditions précédentes, distribuer des flyers, …

Accessoirement, on peut faire bénéficier les personnes qui s’engagent sur la course ou la rando par notre biais d’une remise à l’inscription. Alors si vous êtes intéressé n’hésitez pas à me contacter ou à laisser un commentaire ci-dessous et je vous donnerai le code de réduction. Ca payera les bières le dernier jour pour fêter l’arrivée 😀

Rapidement pour ceux qui ne connaissent pas, la TransMaurienne Vanoise se déroule comme son nom l’indique en Haute Maurienne Vanoise et pose ses camps de base à Val Cenis et Aussois. L’évènement dure 6 jours, du 22 au 27 juillet, et s’adresse à tous les niveaux de pratiquants puisque ça va de la compétition labélisée UCI XC par étape à la randonnée familiale. Mon expérience de la course en 2015 me permet de dire qu’au niveau du parcours il faut s’attendre à énormément de variété : des montées globalement roulantes sur piste, des singles en balcon à flanc de montagne, des descentes ludiques, techniques, tout en restant peu exposées, le tout dans des paysages exceptionnels.

Autre avantage de la TransMaurienne Vanoise : le programme de la course fait en sorte qu’il est tout à fait possible de combiner compétition / randonnée et vacances en famille. Sur le parcours des 9000 (220km / 9800m D+ sur 5 étapes), il faut compter en moyenne 3h30 à 4h30 par jour pour un compétiteur moyen. Avec un départ à 9h00 généralement, une bonne partie de l’après-midi reste libre pour passer du temps avec sa famille.

Dernier point, ce sera cette année le 30ème anniversaire de la TransMaurienne Vanoise et LVO a à cœur de fêter l’évènement comme il se doit avec un cadeau bien sympa pour tous les participants (vous aurez la surprise 😉 ) ainsi qu’une soirée repas et concert le dernier jour (compris dans l’inscription).

Je m’arrête là, je ne vais pas refaire un copier/coller du site (www.transmaurienne-vanoise.com), mais si vous avez des questions j’y réponds volontiers dans les commentaires, n’hésitez pas.

 

Le week-end de cohésion LVO

Tout ceci m’amène sur le week-end de cohésion organisé par LVO où j’ai pu rencontrer tous les autres ambassadeurs de la Lozérienne VTT et de la TransMaurienne Vanoise. Arrivé le vendredi 23 mars à Saint-Germain-du-Teil en Lozère, j’ai fait connaissance de passionnés tous aussi sympa les uns que les autres, avec des sujets de discussions forcément assez faciles à trouver (au hasard, avec 2 roues 😀 ), et le tout accompagné des spécialités culinaires apportées par chacun. A manger, à boire, une bonne ambiance, que demander de plus ?!

Week-end ambassadeurs - Photo de groupe

Week-end ambassadeurs – Photo de groupe

Le lendemain, on rentre dans le vif du sujet avec la distribution des tenues aux couleurs des deux épreuves. Les choses sont bien faites : le design me plait et les couleurs dominantes jaune/noir s’accordent avec celle du Spark RC ! 🙂 Nos tenues sont confectionnées par M9, je ne connaissais pas vraiment avant, et je suis agréablement surpris de leur qualité. Tous les clubs sont loin d’avoir des textiles aussi techniques. Le gérant de M9 était d’ailleurs là pour nous présenter son entreprise, avec une vision intéressante de son métier de créateur de vêtements personnalisés, je trouve toujours ça intéressant d’avoir un aperçu de l’envers du décor.

Après ça, il est temps de partir rouler un peu pour faire une partie de la 1ère spéciale de la Lozérienne VTT. Environ 1h30 de VTT pour ouvrir l’appétit (ce n’est pas comme si on n’avait pas déjà bien mangé la veille), retour au gîte pour manger un morceau, et départ à nouveau sur le VTT pour 2h30 de plus l’après-midi avec des passages sur des singles bien sympa. En ayant vu juste un petit bout, il y a aussi de quoi faire par ici en VTT, les participants de la Lozérienne VTT vont se faire plaisir. Le soir, on ne change pas une recette qui marche : A TABLE ! On fait le métier : aligot / saucisse / fromages / tarte, il y a de l’affûtage dans l’air 😀 ! Fin de la soirée avec la présentation détaillée des deux épreuves et de notre rôle d’ambassadeur.

Dimanche, déjà le dernier jour, on se met rapidement en route après le petit-déjeuner pour aller rouler sur les hauteurs du Col de Bonnecombe. Arrivé sur place, ça caille : 0°C à 9h00 à 1350m, neige, glace sur la route, il va falloir pédaler pour se réchauffer ! A la surprise générale on trouve des conditions magiques pour rouler : la neige est parfaitement tassée dessous, avec une fine couche fraiche en surface, ça roule sans s’enfoncer, c’est fun et dépaysant pour certains qui n’ont jamais roulé sur la neige où ils habitent. Un peu de jardinage pour finir la sortie après s’être trompé de trace à la descente, une traversée de ruisseau pour rincer les chaussures et quelques bosses plus tard, on est de retour au gîte après 3h30 de VTT. Il ne reste plus qu’à tout ranger, manger une dernière fois ensemble, saluer tout le monde en attendant de se revoir lors des courses, et chacun reprend la route.

Faire des rencontres, parler vélo, découvrir les produits du terroir, faire du VTT : la recette pour un week-end au TOP ! 😉

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis :

Loïc

Je pratique le VTT Cross Country avec une préférence pour le format Marathon - XCM. Sur VTT XC Blog j’aborde notamment les sujets suivants : récits de courses, réflexions sur l’entrainement en cyclisme, pistes pour améliorer sa pratique, nutrition, tests de matériel et tutoriels.

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. Cricri dit :

    Tchô Loïc.

    La TransMaurienne en 5 étapes me parait intéressante et je me laisserais bien tenter en 2019. Selon toi c’est une course qui pourrait convenir à mon faible niveau technique et physique? J’aime les longues montées, j’aime les singles ludiques, je n’aime pas les singles hyperraides techniques plein de boue et de racines, en gros j’aime les tracés typées Glânoise, Bergibike, Raid Evolénard ou Grand Raid. J’aime les flow trails, j’évite les descentes d’enduro sur sentiers pédestres non aménagés. Un tracé comme celui de la Transvésubienne n’est clairement pas ma tasse de thé, trop technique, trop casse-gueule, des heures de portage non merci.
    Bref, penses-tu que la TransMaurienne est une course pour moi ?

    A+
    Cricri

    • Loïc dit :

      Salut Christophe !

      Quand j’ai fait la TransMaurienne la première fois en 2015 ça faisait à peine 2 ans que j’avais commencé le VTT. Physiquement ça avait été, les étapes ne sont jamais très longues, c’était en moyenne 4h par jour. Techniquement j’avais fait des portions de descente à pieds car manque d’assurance à l’époque. Je verrai cette année, mais avec plus de pratique maintenant et sur un terrain similaire je pense que ça passe quasiment partout.

      Si je devais comparer les étapes aux courses que tu cites, c’est le Raid Evolénard qui s’en rapproche le plus. Le ratio kilométrage / dénivelé est assez proche, quand tu ne grimpes pas tu descends, peu de plat. Le terrain est aussi assez similaire car à des altitudes proches : plutôt un sol dur, en gravier, avec quelques alpages, mais peu d’endroit vraiment propices à trouver de la boue et des racines en sous-bois pendant des kilomètres.

      Les montées sont similaires : la plupart du temps sur des pistes 4×4, pas souvenir d’avoir eu un portage en 2015, alors s’il y en a eu ça s’est limité à quelques minutes par-ci par-là sinon ça m’aurait plus marqué 😉

      Les descentes sont assez variées comme au Raid Evolénard : un peu de pistes larges, des alpages où il faut juste faire gaffe aux sillons qui se croisent, des singles du style de la première descente du Raid Evolénard, ou des passages avec épingles là encore comme la dernière descente du Raid Evolénard 60km. D’une façon générale je ne me souviens pas de passage réellement dangereux : on voit l’obstacle venir, si on n’est pas à l’aise il suffit de passer à pied et de remonter ensuite. Il y a juste un bout de descente qui était particulièrement velu en 2015, sur un sentier de rando au-dessus du Lac du Mont-Cenis, avec beaucoup d’épingles très serrées et une jolie pente : je n’ai vu personne sur le vélo à cet endroit.

      Vu que j’y retourne cette année je pourrai te donner un retour actualisé, mais de ce que j’ai vu le parcours est resté dans le même esprit. Si tu apprécies le style du Raid Evolénard ça pourrait donc tout à fait te convenir 🙂

      A+ sur une course du coin !

  2. d'HEILLY dit :

    Bonjour LOÏC,
    Ce faisant une joie mon fils ainé et moi de venir tous les 2 ans et pour la troisième fois son petit frère va participé à sa première transmo, nous somme surpris et déçus du nombre d’épreuve pour eux , ( de 4 épreuves on passe à 2 pour le même tarif cela fait un budget. ) et mon ainé regrette le biathlon ( tire à la carabine )
    Nous sommes intéressé pour la remise à l’inscription ci cela est possible et te remercions.
    Cordialement Damien, Enzo et Axel

    • Loïc dit :

      Bonjour Damien,
      Concernant la TransMaurienne Kids je vais remonter l’info aux organisateurs, c’est notre rôle de pouvoir leur faire part des remarques des participants. Et qui sait, si ça revient plusieurs fois, ils pourraient revoir la chose pour l’édition suivante, que ce soit pour le nombre d’épreuves ou le type avec le biathlon 🙂
      Je t’envoies le code pour la remise sur l’email que tu as indiqué en postant le commentaire 😉
      Et à bientôt du coup sur la TransMaurienne !

  3. DEUSCHER dit :

    Bonsoir,
    Pour la deuxième fois, nous participons à la Transmaurienne. Cette année aussi, ce sera la familiale, notre fille de 11 ans la fait aussi. C’est une aventure extraordinaire.. la preuve, une amie vététiste se joint à nous, après nous avoir entendu lui raconter nos vacances sportives. En espérant que la familiale sera moins « dure »…enfin on verra!!!

    Ce serait avec un grand remerciement, si vous pouvez nous remettre le code de réduction.
    A bientôt sur la TransMaurienne

    Estelle David et Stella

    • Loïc dit :

      Bonjour Estelle,
      Avec plaisir, je te fais suivre le code de réduction sur l’email que tu as laissé en postant le commentaire 😉
      La rando familiale est un bon compromis sport / découverte / vacances je trouve, avec la journée du mercredi libre pour récupérer et en profiter pour faire autre chose. Aucun doute que vous allez encore prendre du plaisir cette année, le contraire serait de toute façon difficile vu les paysages en Maurienne 🙂
      A bientôt !
      Loïc.

  1. 11 juin 2018

    […] à répéter les efforts d’un jour sur l’autre en vue de la TransMaurienne Vanoise fin juillet (présentation de la course ici pour en savoir plus, et si vous êtes intéressé pour y participer faites signe dans les commentaires : je suis […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *