Bilan de ma progression sur la saison 2016

Bilan de ma saison 2016
Bilan de ma saison 2016
Partagez cet article :  
     , ou abonnez-vous sur les réseaux sociaux :  

Maintenant que ma saison 2016 est terminée, place au traditionnel bilan pour faire le point sur ce qui a marché et ce qui doit encore être amélioré. Si on s’est fixé des objectifs clairs en début de saison il est facile de tirer un bilan objectif de sa saison.

A la fin de la saison 2015 voici le bilan que j’avais dressé pour orienter mes axes de travail à l’entrainement :

A améliorer :

  • Travailler les passages en single
  • Travailler les descentes techniques
  • Travailler les intensités sur le plat
A conserver :

  • Bon rythme dans le D+
  • Bonne assimilation de la boisson et des barres préparées (pas de maux de ventre)
  • Réduction des crampes à l’effort avec la Sporténine (quelques alertes mais jamais arrêté comme lors de la Bergibike 2014)

Au final, voici ce que je peux juger de mon entrainement :

  • Travailler les passages en single : j’ai progressé sur ce point en incluant de temps en temps des sorties « techniques » dans mon plan d’entrainement en début de saison. Malgré tout il reste encore du travail à faire. Si je regarde mes temps Strava j’ai amélioré pas mal de mes segments, mais je suis encore loin des meilleurs. En course je le vois aussi, puisque je perds presque systématiquement du temps dans ces passages.
  • Travailler les descentes techniques : pour être plus à l’aise j’ai monté une tige de selle télescopique en début de saison, et là il n’y a pas photo sur la liberté de mouvement que ça procure. Je passe maintenant des passages où j’étais à pied avant. Il reste encore à gagner en fluidité / rapidité. D’une façon générale je suis toujours actuellement bien meilleur grimpeur que descendeur, même pour les descentes rapides et peu techniques.
  • Travailler les intensités sur le plat : sans doute le point que j’ai le moins travaillé à l’entrainement. La plupart de mes courses sont en montagne donc c’est vrai que je réalise quasiment toutes mes séances d’intensité en montée. Mon gabarit fait aussi que je ne suis de toute façon pas à mon avantage si c’est trop plat. Mais si j’en juge par ma course au Grand Raid BCVS j’ai quand même progressé sur ce point : j’ai pu garder les roues dans les parties roulantes du début de parcours et même rentrer sur un groupe avec un autre concurrent, ce qui n’était pas forcément le cas l’an dernier.
  • Bon rythme dans le D+ : j’ai continué à travailler avec de nombreuses intensités dans le D+ et j’ai gardé ce « point fort ». Si je regarde les segments Strava en course (un bon indicateur selon moi pour se jauger) je suis la plupart du temps dans le premier quart dès que ça monte plus de 5 minutes. A contrario je suis plutôt entre la moitié et le 3ème quart du classement lorsque ça descend…
  • Bonne assimilation de la boisson et des barres préparées : je n’ai rien changé cette année à mes ravitaillements en course, toujours basés sur les recettes de A. Roche (lire « Composition de mon ravitaillement pour une course VTT XC Marathon »). Aucun problème d’assimilation en course, si ce n’est après la 11ème heure sur la MB Race (sans doute trop de sucre). J’ai uniquement modifié mon repas d’avant course en y intégrant la recette du gâteau sport de J-P. Stefan (lire « Exemple de dernier repas avant une course VTT XC Marathon »).
  • Réduction des crampes à l’effort avec la Sporténine : toujours d’actualité, je continue à utiliser la Sporténine lors des courses longues et je n’ai pas été arrêté par les crampes. Quelques alertes parfois mais le simple fait de pédaler un peu plus en vélocité réglait le problème. Ce n’est que de l’homéopathie alors effet placebo ou pas ? Je ne peux pas dire, mais même si c’est juste dans la tête, du moment que ça marche c’est l’essentiel.

Pour ce qui est de mes principaux objectifs 2016 cette fois :

  • Finir la MB Race Ultra 140km avec des temps de passage au 70km et 100km au moins identiques à 2015 : j’ai bien fini la MB Race Ultra, mais avec des temps supérieurs à ceux de l’an dernier. Les conditions météo y sont pour beaucoup puisqu’on a ramassé un orage 45 minutes après le départ et des averses toute la journée. Le terrain était franchement boueux, donc plus lent à rouler.
  • Finir le Grand Raid BCVS en moins de 9h00 (9h47 en 2015 avec crevaison, environ 15/20min perdues) : là j’ai rempli mon objectif avec un temps que je n’osais même pas espérer dès cette année : 8h25 ! C’est LA réussite de ma saison, pic de forme programmé et atteint à cette période. En comparaison, pour ma première participation en 2014 j’avais mis 10h58.
  • Faire un Top 5 au classement « Master » de la Coupe Fribourgeoise : des courses plus courtes, plutôt au format XCO avec 35 à 40km en moyenne, et l’idée était de les placer en « objectifs B » pour faire du rythme entre les courses XCM. Mon manque de régularité fait que je termine 7ème. Classement établi en prenant les 5 meilleures courses sur 7 : casse de la patte de dérailleur à la première, absent pour la seconde, et crevaison à la dernière, donc j’ai grillé un bonus de trop.

Finalement, je retiens pas mal de positif pour cette saison 2016 mais il reste encore des éléments à travailler. C’est rassurant, au moins ça laisse encore de la place pour progresser en 2017 ! 🙂

Et vous, quel bilan tirez-vous de votre saison ? Découvrez mon article qui vous guide pas à pas : « Faire le bilan de sa saison pour préparer la suivante et progresser ».

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis :

Loïc

Je pratique le VTT Cross Country avec une préférence pour le format Marathon - XCM. Sur VTT XC Blog j’aborde notamment les sujets suivants : récits de courses, réflexions sur l’entrainement en cyclisme, pistes pour améliorer sa pratique, nutrition, tests de matériel et tutoriels.

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Stephane dit :

    Salut,

    Quel est le logiciel qui se cache derrière la capture d’écran de l’en-tête d’article, j’adore le look !!!

    Et bravo pour ton blog, très instructif et intéressant à lire
    Merci

    • Loïc dit :

      Salut Stéphane, et merci du compliment !

      Pour la capture d’écran, il s’agit de l’outil « ATP – Annual Training Plan » dispo sur le site Training Peaks : http://www.trainingpeaks.com

      C’est un site qui propose un carnet d’entrainement en ligne et des outils pour planifier sa saison : graphique pour suivre l’évolution des CTL / ATL / TSB et prévoir son pic de forme, planning annuel ATP « automatique » à partir des courses objectifs pour construire sa saison en blocs d’entrainement, etc… Pour celui qui aime planifier son entrainement c’est un bel outil (surtout valable avec un capteur de puissance). Et même s’il va moins loin que WKO ou Golden Cheetah pour l’analyse des sorties à proprement parler, il permet déjà de démarrer correctement.

      Il est par contre en anglais, et la version premium est payante. Une version gratuite existe mais les fonctionnalités sont limitées. Je crois que tu peux tester la version premium gratuitement pendant 10 jours.

  2. Stephane dit :

    Merci pour la reponse ultra complète 🙂 je vais essayer sa immédiatement 🙂

    Tu devrais faire un article sur training peaks, je pense que sa peut intéresser pas mal de monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *