TransMaurienne 2018, Etape 4 : pas la plus facile mais la plus belle jusque-là !

Traversée du Fort Victor-Emmanuel - TransMaurienne 2018
Traversée du Fort Victor-Emmanuel - TransMaurienne 2018
Partagez cet article :  
     , ou abonnez-vous sur les réseaux sociaux :  

Pour la deuxième fois le départ de la TransMaurienne 2018 avait lieu à Aussois pour cette 4ème étape annoncée à 44km et 2800m de D+. Une étape qui s’annonçait difficile vu son profil, et ça a été le cas, mais c’est aussi celle que j’ai trouvé la plus belle depuis le départ. Beaucoup de variété avec des longues montées sur piste, souvent roulantes et parfois très raides, des singles descendant en sous-bois tantôt rapides avec du pilotage et tantôt plus lents et techniques, des portions plus ou moins planes obligeant à relancer régulièrement, bref cette étape a plu à beaucoup de monde à entendre les commentaires à l’arrivée.

A 9h00 le départ est donné et après une rapide traversée du centre d’Aussois on attaque directement par le vif du sujet avec la première montée de 7km et 500m de D+. Le début de la montée sur route est roulant et régulier, puis on bifurque ensuite sur les chemins pour finalement rejoindre un single où les pourcentages sont plus aléatoires. La fin de la montée se fait en traversant les pistes de ski, dans l’herbe, avec un pourcentage plus élevé et peu de rendement : usant pour tout le monde après déjà 3 jours de course. Je monte correctement mais sans plus, on va dire que j’ai déjà fait mieux, et arrive au sommet en 35 minutes.

On bascule ensuite dans une première courte descente glissante vu les orages en soirée la veille, avec quelques épingles serrées puis un single en sous-bois. Le repos est de courte durée puisqu’on doit remonter une bosse d’environ 100m de D+ avant de poursuivre la descente vers le Monolithe puis Aussois pour finir cette première boucle. La suite de la descente est très majoritairement sur single en sous-bois, avec des racines piégeuses toujours à cause de l’humidité et beaucoup de virages à enchaîner : rien de très technique, rien de cassant, bref ludique et plaisant.

De retour à Aussois, la première boucle de 19km est faite. J’arrive malheureusement au moment où les participants à la randonnée viennent de partir quelques minutes plus tôt. Ça bouchonne un peu dans la descente qui suit mais la plupart font l’effort de se pousser rapidement pour nous laisser passer. Peut-être juste un timing à revoir pour les organisateurs histoire d’éviter la rencontre « compétition » et « randonnée » dès leur départ, quand ils sont encore en masse.

On passe ensuite à l’extérieur du Fort Victor-Emmanuel, puis on traverse le pont du Diable, avant de passer par l’intérieur de la Redoute Marie-Thérèse ! Un peu pressée comme visite, dommage 😉 A la fin de ce passage je dois m’arrêter pour résoudre un problème mécanique, je perds 5/6 minutes puis repars. Place à la deuxième grosse difficulté du jour avec la montée de Bramanette : 7km et 800m de D+ avalés en 46 minutes. Très régulière au début, cette montée finie cette fois encore avec une portion raide à 20% de moyenne sur environ 800m d’après les données Strava. Beaucoup poussent leur vélo, je parviens à rester dessus mais ces 10 minutes m’ont semblé longues 🙂

Une fois au sommet à 2065m, 4km alternant descentes, replats, et courtes montées nous attendent. Pas vraiment reposant car le single n’est pas toujours roulant avec une alternance de racines, pierres, dévers, et un portage d’environ 5 minutes sur un sentier étroit et raide. On en est à 35km au moment de finir ce passage et les jambes commencent à piquer. S’en suit une descente d’environ 7km et 800m de dénivelé presque entièrement sur single et laissant à nouveau peu de répit ! Beaucoup de pilotage à nouveau, une pente qui varie régulièrement, un peu plus technique que la première, mais très ludique aussi.

Arrivée à Bramans en bas à 1250m d’altitude il faut encore remonter 200m de D+ pour rallier l’arrivée à Aussois à 1450m. Une paille par rapport à ce qu’on vient de faire, mais c’est justement pour ça qu’elle fait très mal aux jambes cette dernière montée 🙂

J’en finis en 4h02:12 à la 102ème place sur 242 au scratch et 24/58 en Master 30. Un résultat en retrait de ce que j’espérai, mais j’en connais la raison : depuis le début de cette TransMaurienne mon rythme est globalement bon en montée, mais je perds beaucoup de temps en descente. Je ne me suis pas blessé lors de ma chute à assez haute vitesse à la MB Race, mais finalement les « séquelles » sont psychologiques puisque j’ai du mal à retrouver de la confiance, et donc de la vitesse, en descente. Au général je gagne quelques places et me classe 99/216 au scratch et 26/53 en Master 30.

5ème et dernière étape demain, toujours avec un départ à Aussois pour 30km et 1500m de D+. Une longue montée de 800m de D+ pour rejoindre les barrages de Plan d’Amont et Plan d’Aval, puis quelques bosses, et cette TransMaurienne sera bouclée 😉

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis :

Loïc

Je pratique le VTT Cross Country avec une préférence pour le format Marathon - XCM. Sur VTT XC Blog j’aborde notamment les sujets suivants : récits de courses, réflexions sur l’entrainement en cyclisme, pistes pour améliorer sa pratique, nutrition, tests de matériel et tutoriels.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *